Patek Philippe conserve sa couronne pour le premier semestre 2017

 Pour L'oeil du marché

L’équilibre des forces parmi les deux marques stars, Patek Philippe et Rolex, a été respecté pour le premier semestre 2017. La reine des enchères est incontestablement Patek Philippe qui reste la valeur sure toutes ces dernières années dans le monde des enchères. Rolex a tout de même obtenu des résultats époustouflants qui ont marqué les esprits.

Même si Rolex a connu des envolées de prix spectaculaires et également une profusion de modèles divers et variés sur le marché des enchères, surtout dans le domaine des montres sportives avec notamment les ventes de Genève, il n’en demeure pas moins que Patek Philippe est le champion toute catégories dans chaque capitale.

Il n’est pas étonnant que Patek Philippe ai intitulé sa dernière exposition à New York, « The Art of Watches », ce qui symbolise parfaitement la marque élevée désormais au rang d’œuvre d’art sur marché de l’art. Si Rolex est l’équivalent de « Ferrari » dans l’automobile, les montres Patek Philippe sont l’équivalent de « Picasso » pour l’art.

Alors difficile de comparer ces deux marques stars, tant la philosophie de chacune d’entre elle peut paraître diamétralement opposé dans l’appréciation des valeurs de la marque : Rolex pour l’exploit et le dépassement de soi-même, Patek Philippe pour la transmission des valeurs et du patrimoine horloger. Seul l’excellence les réuni et personne ne pourra nier la qualité de fabrication de l’une ou l’autre, sans oublier la diversité des modèles qui font la joie de tous les collectionneurs depuis de si nombreuse années.

Mais au-delà de la marque, il y a aussi les tendances du marché qui attirent un public de plus en plus geek, attiré de plus en plus vers la montre sportive au détriment des montres avec complications, mais l’un et l’autre sont parfaitement complémentaires. Il ne suffit pas de les opposer, il faut avant tout voir dans ces deux marques une parfaite complémentarité dans le marché du vintage. Patek Philippe vs. Rolex : le match point de rêve entre deux géants de la Haute Horlogerie.

Seuls les critères de qualités, raretés et provenances priment de nos jours, et quelques soient les résultats obtenus chez l’une ou l’autre des maisons de ventes aux enchères, les prix record confirment et amplifient cette tendance chez les collectionneurs de vintage. Si la marque est le critère discriminant, il faut que la montre soit dans un état proche de la perfection pour trouver grâce aux yeux de quelques milliardaires et amateurs de montres, qui font flamber les enchères, notamment à Genève, le rendez-vous incontournable du marché.

A ce jeu-là, la maison Phillips est seule dans sa tour d’ivoire sous l’œil averti d’Aurel Bacs, qui comme à son habitude, trouve toujours le bon tempo pour imposer son rythme au festival des enchères à Genève. Depuis quelques années, il a mis en place cette stratégie qui consiste à ne prendre que peu de montres mais le plus souvent dans un état irréprochable, ce qui porte ses fruits ventes après ventes avec seulement deux centres entre Genève et Hong Kong.

Mais bientôt un nouveau centre à New York ouvrira ses portes pour Phillips en octobre prochain avec la vente inaugurale incluant la fameuse Rolex Daytona « Paul Nemwan » de Mr Paul Newman. Plus qu’une icône, tout un symbole qui résume le marché des montres bracelets vintage depuis sa création dans le début des années 80. Affaire à suivre qui risque de marquer une étape importante dans l’histoire des enchères horlogères, sans doute un prochain record du monde en perspective.

Chiffre d’affaires moyen par maison de vente et par capitale

Résultats globaux / USD Genève New York Hong Kong TOTAL
Antiquorum 9 889 660 6 316 608 2 174 449 18 380 717
Sotheby’s 3 486 607 7 433 501 7 431 122 18 351 230
Christie’s 16 645 006 15 386 812 12 031 062 44 062 880
Phillips 33 826 949 13 701 893 47 528 842
TOTAL 63 848 322 29 136 921 35 338 526 128 323 669

Genève, berceau de l’horlogerie

Au total pour ce premier semestre, Phillips arrive en tête avec un chiffre d’affaires de $47 528 842, dont le produit à Genève est de $33 826 949, soit près des deux tiers. Autant dire que l’édifice tient surtout avec Genève qui est le centre incontournable de cette association entre Bacs & Russo et Phillips. Phillips conserve sa couronne et ajoute un nouveau record du monde à sa panoplie avec la fameuse Rolex Bao à plus de 5 million de francs suisses.

Mais son rival Christie’s arrive juste derrière, ayant tout de même réalisé une superbe saison et confirme à nouveau sa position de challenger No. 1, en avance même dans le domaine des records Patek Philippe en ce début d’année. Lorsque l’on parle de records Patek Philippe, le directeur international de Christie’s affiche présent sur la première marche du podium, il est l’une des références dans le domaine et sa connaissance du marché allié au réseau Christie’s, notamment à Genève, lui ont permis de décrocher la meilleure enchère Patek Philippe ainsi que de se positionner juste derrière Phillips avec un chiffre d’affaires de $44 062 880.

Le professionnalisme dans la spécialité honore le leader mondial du marché de l’art. Les ventes répartis entre tous les continents à Genève, New York, Hong Kong et Dubai affichent des résultats solides et constants. Nul doute que ce travail a porté ses fruits avec la plus haute enchère de la saison pour Patek Philippe, la référence 2497 ayant appartenue à l’Empereur d’Ethiopie, Haile Selassie I, vendue presque 3 million de francs suisses. Le prix le plus élevé en ce début d’année pour un Patek Philippe, ce qui d’habitude était réservé à la maison Phillips, qui a cette année eu des résultats plus modestes au regard de son challenger Christie’s.

Dans le concert des enchères internationales, en revanche, Antiquorum et Sotheby’s arrivent loin derrière avec un chiffre d’affaires cumulé sur les trois grandes capitales respectivement de $18 380 717 et $18 351 230. Si l’on ajoute les ventes de Londres chez Sotheby’s, la rivale de Christie’s sur le marché de l’art en général, arrive encore derrière Antiquorum avec plus de 20 millions $, compte tenu de leur vente estivale cet été à Monaco avec un acteur local Monaco Motor Legend, ce qui démontre un début de saison difficile par rapport aux deux principaux leaders. Il est un fait que les ventes chez Sotheby’s ne sont pas à la hauteur de la réputation de cette maison, qui tout de même avait décroché le record du monde toutes catégories pour la Graves en 2014 à Genève. Depuis lors, il ne fait aucun doute que Sotheby’s se cherche un nouveau souffle et espérons qu’elle revienne bientôt au plus haut niveau.

De son côté, Antiquorum semble stabilisé ses résultats avec une belle vente à Genève, deux ventes solides à New York mais un net recul du chiffre d’affaires à Hong Kong. Comme nous l’évoquions dans nos précédents articles, la maison de ventes Antiquorum fonctionne avec deux entités différentes, l’une à New York en .com et l’autre historique à Genève en .swiss, ce qui complique également la perception de la marque pour les acheteurs et vendeurs. Mais au vu des chiffres de ce dernier tableau, elle passe légèrement devant Sotheby’s si l’on s’en tient aux trois grandes ventes de début de saison, ce qui est un signe encourageant, voir évocateur des tendances du marché des enchères en ce début de saison

Si l’on regarde par capitale, Genève est toujours en première marche du podium, légitime car étant le berceau de l’horlogerie avec $63 848 222. Vient ensuite Hong Kong avec $35 338 526 puis New York qui se maintient bien avec $29 136 921. En tout, les quatre principaux acteurs des ventes aux enchères ont rapporté $128 323 669 entre Janvier et Juillet 2017.

Prix moyen des montres par maison de vente et par capitale

Prix moyen / USD Genève New York Hong Kong TOTAL
Antiquorum 23 346 32 330 17 337 24 337
Sotheby’s 21 260 23 979 32 736 25 991
Christie’s 69 354 90 522 56 220 72 032
Phillips 152 439 48 899 100 669
TOTAL 226 399 146 831 155 192 55 757

Concernant le prix moyen des montres vendues sur la même période, c’est chez Phillips que les montres sont vendues plus chères soit en moyenne $100 669. Christie’s n’a sur ce terrain que la 2e place avec $72 032 en moyenne par lot vendu. Encore une fois, Antiquorum et Sotheby’s sont en retard par rapport aux deux premières ; chez Sotheby’s le prix moyen est de $25 991 tandis qu’il est de $24 337 chez Antiquorum.

Au-delà des acteurs du marché, les principales places pour les enchères conservent l’ordre logique de classement avec Genève en tête suivi par Hong Kong et New York. Sur ces trois marchés, l’ordre d’arrivée des maisons de ventes diffèrent ce qui témoigne du dynamisme entre les principaux acteurs du marché. Si Phillips a su s’installer depuis des années comme le leader incontestable à Genève, sous le marteau d’Aurel Bacs, il n’en demeure pas moins que Christie’s a su également imposer son rythme en Asie avec sa dernière vente qui fait jeu quasi égal avec Phillips.

Enfin, il ne faut oublier non plus le dynamisme des marchés secondaires qui s’imposent de plus en plus, comme en témoigne la place de Dubai avec Christie’s ou celle de Monaco avec son acteur historique, Artcurial, la maison de ventes aux enchères leader sur le secteur des montres en France. Enfin, nous devrions également mentionner un acteur fort du marché qui est la maison de ventes spécialisée dans l’horlogerie, Dr. Crott, dirigée par Stefan Muser, qui donne lieu à de vives batailles d’enchères en mai et novembre lors des ventes à Francfort, Allemagne.

Dans notre dernier rapport du début d’année, nous avions pris en compte toutes les ventes de 2016, ce qui ne permet pas vraiment une comparaison avec les chiffres de ce début d’année 2017. Cependant, des similitudes s’observent comme la première place de Phillips en termes de chiffre d’affaires qui s’était déjà confirmé début 2017 ou encore l’ordre du podium des capitales (Genève, Hong Kong et New York), seule variante la troisième place sur le podium d’Antiquorum juste devant Sotheby’s, qui prend la dernière place.

Prix moyen des montres par marques et par capitale

Prix moyen / USD Rolex Patek Phillippe
Genève 92 758 138 237
New York 34 573 41 852
Hong Kong 31 665 80 017
TOTAL 52 999 86 702

La domination de patek philippe sur le marché des montres de luxe

Globalement, les tendances se confirment, Genève reste la capitale mondiale de l’horlogerie et Patek Philippe réaffirme sa suprématie devant Rolex, un challenger de poids qui a tout de même fait virevolter les enchères avec ce nouveau record du monde en mai dernier à Genève chez Phillips.

Si Phillips reste le leader du marché, ses deux plus belles enchères de la saison à Genève pour Patek Philippe, une référence 2499 et 2523/1, restent modestes avec des prix de 1 750 000 CHF et 1 450 000 Frans Suisses pour l’une et l’autre, lors des sessions de prestige de mai, soit beaucoup moins que les Rolex les plus importantes de la vente entre 3 et 5 million de Francs Suisse.

Ce bilan d’étape est essentiel pour bien comprendre les mécanismes des enchères horlogères avant cette trêve estivale pour repartir dès septembre avec la fin de saison. Le programme sera riche en évènements et nous continuerons à vous donner nos analyses du marché tout en essayant de refléter au mieux les tendances qui confirment que la bataille d’enchères pour les pièces exceptionnelles sera à nouveau rude. Le marché est devenu de plus en plus sélectif, seules les pièces exceptionnelles sont aujourd’hui prisées et le reste obtient des prix moyens, la tendance se confirme par ailleurs dans toutes les spécialités du marché de l’art.

Dès le mois d’octobre prochain, vous pourrez découvrir une nouvelle version du site enrichie avec des informations complémentaires et détaillées pour mieux comprendre le marché sous toutes ses formes, incluant des rapports de marché pour chaque marque, ce qui donnera un aperçu aux collectionneurs et à l’industrie horlogère Suisse des tendances, nous porterons également un regard historique sur les marques et l’histoire des ventes aux enchères horlogères au siècle dernier.

Si la tendance vintage est une réalité, souvent difficile à appréhender dans le mécanisme des enchères, elle est une source inépuisable d’inspiration pour la fabrication des montres de demain ! Entre tradition et innovation, la vie des montres depuis 500 ans est un éternel recommencement ! Patek Philippe en est l’exemple parfait !

Articles récents
Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

0
aderwatchesaderwatches-montres-collection-modern-vintage-watches