L’HEURE SAUTANTE, LA COMPLICATION A REDÉCOUVRIR ABSOLUMENT

 Pour L'oeil de l'expert

C’est la complication made in France la plus révolutionnaire du 19ème siècle : l’heure sautante. Également appelée «montre à guichet», c’est une révolution dans l’histoire de l’horlogerie, et une mode qui revient régulièrement dans les collections des plus belles manufactures ou chez les horlogers indépendants les plus en vue du marché.

Depuis quelques années ces montres si originales suscitent un regain d’intérêt et certains modèles enregistrent des prix comparables avec des montres à grande complication.

Audemars Piguet, Cartier, Patek Philippe, Gerald Genta ou encore Ludovic Ballouard…. Panorama des pièces à regarder de près pour tous les amateurs désirants « sauter » le pas et faire l’acquisition d’une montre équipée de ce fameux mécanisme.

UNE RÉVOLUTION HORLOGÈRE

La première montre à guichet répertoriée serait une montre de poche fabriquée spécialement par l’horloger français Antoine Blondeau vers 1830 pour le roi Louis Philippe 1er. Ce système inédit, beaucoup moins fragile qu’un mécanisme à aiguille, est souvent considéré comme une complication mineure. Pourtant les montres à heures sautantes ont inspiré des designs insolites que des collectionneurs s’arrachent à prix d’or dans les salles de ventes aux enchères.

Abandonner la traditionnelle aiguille au profit d’un guichet, cette ouverture dans le cadran qui sert à indiquer l’heure, est une révolution en 1830. En provoquant brusquement le changement d’heure, par un saut toutes les 60 minutes, l’horloger du roi Antoine Blondeau rend tout simplement la lecture de l’heure facile.

Au 19ème siècle, le challenge de tous les horlogers est de créer des montres au cadran le plus lisible possible afin de réduire le risque de mauvaise interprétation. À une époque où l’accès à l’horlogerie se démocratise soudainement, la montre devient un objet du quotidien incontournable. La mesure du temps n’est plus seulement réservée à une élite financière et devient accessible au plus grand nombre.

D’après les études réalisées par l’historien de l’économie Hans Joachim Voth, le commerce de l’horlogerie connait un véritable « Boom » entre 1800 et 1830. Si en 1800, 60% des personnes de plus de 14 ans vivant à Londres possèdent une montre, ce taux passe à pratiquement 100% en 1830 ; et cette tendance semble similaire à Paris (in Time and work in England, 1750-1830, Oxford, Clarendon Press, 2001).

LE SIEUR, PARIS XIX

Mais si elle devient populaire, la montre reste un objet complexe que l’on peine à apprivoiser. Lire l’heure est parfaitement banal dans notre société actuelle, pourtant au 19ème siècle c’est loin d’être chose évidente. Confusions et erreurs d’interprétation dû à l’inversion entre l’aiguille des heures et celle des minutes sont courantes. Le génie d’Antoine Blondeau consiste à repenser complètement l’affichage de l’heure et à introduire un disque et non plus une aiguille pour faciliter sa lecture. L’heure apparait clairement dans un guichet supprimant ainsi tout doute ou erreur de lecture.

Un très bel exemple d’une de ces toutes premières montres fut présenté par la maison Aguttes le 28 septembre 2022 lors de la vente exceptionnelle Une Histoire du Temps, Ancienne Collection B (lot 49, vendu 2.860€).

Breguet

Dans l’histoire de l’horlogerie, les premières montres avec guichets apparaissent dès le 18ème siècle. Initialement dédié aux grandes complications, le guichet se révèle très pratique pour les montres astronomiques ou à calendrier. Si à partir de 1830, les montres à guichets sont plus nombreuses, elles restent encore rares, une tendance qui se maintient au début du 20ème siècle et encore aujourd’hui. Le mécanisme à heures sautantes induit une nouvelle configuration de cadran au style moderniste, voire futuriste particulièrement atypique et moins commercial. Aujourd’hui ces montres anciennes sont très prisées des collectionneurs et appréciées pour leur modernité et le minimalisme de leur design. Un modèle en or blanc produit en 1927 par Breguet, vendu par Sotheby’s le 16 juin 2020, est particulièrement représentatif des pièces de très grandes qualités produites à cette époque et très recherchées aujourd’hui par les amateurs (lot 73 vendu 53.000€).

Audemars Piguet

1921, AUDEMARS PIGUET OSE LA PREMIÈRE MONTRE BRACELET À HEURE SAUTANTE

C’est à Audemars Piguet que l’on doit la première montre bracelet à heures sautantes. Si la première montre de poche à guichet apparait vers 1830, il faut attendre 1921pour voir cette complication déclinée en version bracelet. Un modèle à boîtier rectangulaire et aux lignes ultra strictes inspirées directement des principes de l’architecture moderniste et du style Art Déco en vogue dans les années folles. Ce type de pièce historique est relativement rare sur le marché, mais paradoxalement reste « abordable » pour les passionnés désirant faire l’acquisition d’une montre d’intérêt muséal. Dernier exemple en date, le 7 mai 2022, Sotheby’s vend à Genève un modèle de 1929 en or rose et blanc pour 53.600€ (lot 143).

Cet exemplaire, vendu à New-York en 1929, est emblématique d’une tendance forte : la plupart des pièces produites dans l’entre-deux-guerres sont livrées au marché américain où le goût pour ce type de montre est beaucoup plus marqué qu’en Europe.

Cartier
Cartier
Cartier

Parmi les montres à guichet incontournables, la Tank lancée par Cartier en 1928 est une pièce iconique. Produite au compte-goutte c’est un modèle rare, et certains exemplaires d’époque sont considérés comme des pièces uniques. Le 26 octobre 2017, la maison de vente Phillips organise la vente Montres légendaires du 20ème siècle, durant laquelle une Tank à guichet de 1931(lot 31) se vend 133.000€, soit plus du double de son estimation ! En 1997, Cartier lance une réédition de ce modèle pour célébrer son 150ème anniversaire. Une pièce moderne, plus facilement accessible qui déchaine souvent les enchères, une version en or rose de cette Tank légendaire s’est vendue plus de 100.000€ le 5 novembre 2021 chez Phillips toujours, soit plus de 6 fois son estimation.  

Patek Philippe

1989, LE REVIVAL BY PATEK PHILIPPE

Dès la fin des années 1930, les heures sautantes deviennent rares et disparaissent totalement jusqu’à l’aube des années 1990.

C’est Patek Philippe qui ressuscite cette complication en 1989 avec le lancement de la référence 3969.

Pour célébrer son 150ème anniversaire, la marque imagine une édition ultra limitée de 500 montres – 50 en platine et 450 en or rose. Une pièce qui dès son lancement a tout pour devenir une grande montre de collection, car elle est la toute première montre à heures sautantes produite en série. Patek Philippe ne s’est jamais réellement intéressé à ce type de mécanisme avant 1989. D’ailleurs, très peu d’exemplaires anciens sont répertoriés, selon certains spécialistes la production ancienne n’excèderait pas 12 pièces (montres de poche et montres bracelets confondues), parmi lesquelles uniquement 7 sont identifiées à ce jour et seraient des commandes spéciales. La référence 3969, plus qu’un modèle rare, est un véritable collector dans la production de Patek Philippe.

Patek Philippe

D’ailleurs, comme il en est d’usage pour ses éditions commémoratives, Patek Philippe a détruit l’outillage qui a servi à réaliser ce modèle afin de préserver durablement son caractère unique. 57.000€ c’est le prix record actuel obtenu en vente aux enchères pour un modèle en platine vendu par Artcurial….le 28 novembre 2012, l’un des seuls présentés à ce jour en vente publique !

En 2014, Patek Philippe récidive et lance une seconde édition à heures sautantes pour célébrer son 175ème anniversaire : la référence 5275 Chiming Jump Hour. Cette édition limitée à 175 pièces est équipée d’un mouvement ultra sophistiqué qui nécessita 4 ans de développement. Le 9 juin 2022 un exemplaire se vend près de 920.000€ par Christie’s. Un prix record qui fait de cette complication l’une des plus recherchées par les collectionneurs de la marque. 

Breguet
Gerald Genta
Gerald Genta

GERALD GENTA, L’ESPRIT CRÉATIF DES 1990’S

L’année 1989 marque le grand retour en force des montres à heures sautantes dans l’horlogerie moderne, et les horlogers les plus influents lancent tous leur collection Saltarello. Parmi les pièces produites, Breguet fait sensation avec sa montre de souscription spécialement produite pour le marché italien : Ore Saltanti. Editée à 50 exemplaires uniquement, c’est un collector intéressant pour tous les passionnés de la marque car il fusionne deux concepts emblématiques de l’ADN Breguet : la montre de souscription et la montre à une seule aiguille.

C’est le génial Gérald Genta qui va imaginer les montres les plus fantaisistes des années 1990. Celui qui adorait « inventer de nouvelles manières de lire l’heure » développe la collection Fantaisy après avoir obtenu une licence exclusive auprès de la Walt Disney Compagny. Genta imagine une montre à heures sautantes avec minutes rétrogrades figurant Mickey Mouse, Donald Duck ou encore Minnie. Ces garde-temps valorisent de manière exponentielle depuis 2019. S’il était encore possible d’en faire l’acquisition pour moins de 8.000€ il y a 3 ou 4 ans, les prix s’envolent depuis cette année et dépassent désormais la barre des 20.000€ comme en atteste le résultat obtenu le 28 mai 2022 par Philipps (lot 899 vendu 22.780€).

IWC

LES HEURES SAUTANTES DANS L’HORLOGERIE CONTEMPORAINE

Si elles font fureur dans les années 1990, les montres à guichet sont également très en vogue ces dernières années. Parmi les pièces modernes, les modèles produits par IWC ou l’horloger indépendant Ludovic Ballouard rencontrent un succès incomparable.

Lancé en 2018 afin de célébrer le 150ème anniversaire de cette complication dans les collections de la maison, IWC imagine une montre à heures sautantes extra large (45 mm) Hommage à Pallweber, une série en or rose limitée à 150 exemplaires. Dès 1884, IWC produit ses premières montres de poches à guichet, couramment appelées « montres de Pallweber » en référence à l’horloger autrichien Josef Pallweber qui breveta en 1883 cet affichage et le vendît à IWC. La marque réactualise cette complication et la transpose dans une montre bracelet équipée d’un cadran minimaliste en émail blanc. Une montre à l’allure ultra-moderne pourtant inspirée des collections passées. Parmi les modèles récents vendus aux enchères, Sotheby’s enregistre un score de 32.000€ le 14 décembre 2021 à New-York pour ce modèle ultra contemporain en or rose.

Ludovic Ballouard

Du coté des indépendants, Ludovic Ballouard réinterprète mieux qu’aucun autre cette complication avec le modèle Upside Down. En 2009, l’horloger français qui a fait ses armes chez François-Paul Journe, présente sa première montre, un garde-temps à heures sautantes dont il revisite le mécanisme afin que sur les 12 chiffres du cadran, seul celui qui indique l’heure est positionné à l’endroit, tous les autres étant affichés à l’envers. Une lecture de l’heure excentrique mais surtout poétique qui invite à vivre le moment présent en mettant le passé et le futur de côté. Ludovic Ballouard compte parmi les horlogers indépendants les plus talentueux de sa génération. Créer des manières alternatives de lire l’heure est l’un de ses axes d’inspiration majeur, et à ce jour, Ludovic Ballouard a élaboré le mécanisme « Jumping hour » le plus complexe qui existe sur le marché. Travaillant seul dans son atelier de Genève, chaque modèle est produit en très petite série et est stoppé lorsque l’horloger débute un nouveau projet. Encore trop peu connu du grand public, ses montres sont déjà très appréciées des collectionneurs de grandes complications et les rares pièces présentées en ventes aux enchères enregistrent des résultats allant de 35.000 à plus de 60.000€. Un modèle Upside Down a été vendu 61.190€ le 8 mai 2022 par Philipps. Un horloger prometteur dont les créations sont déjà catégorisées « montres de collection ».

Avec leurs cadrans particulièrement créatifs, les montres à heures sautantes sont des pièces élégantes, originales et rares. Trop longtemps considérée comme une complication mineure, l’horlogerie contemporaine revisite désormais cette fonctionnalité surprenante. Une complication que les amateurs et les plus grands collectionneurs semblent également redécouvrir et apprécier comme en atteste le marché actuel et les derniers résultats observés en ventes aux enchères.

bandeau-article31-300×85
Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

0